Archives de la catégorie ‘Les Permis d’Alès’

Après la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, la commune de Roquedur, Nîmes, le conseil départemental de l’Ardèche, du Gard, de l’Hérault, la communauté de communes de Céze/Cévennes, la commune de Barjac le fait à son tour :

Ville_Barjac

(suite…)

Feu vert pour le gaz de schiste : Le conseil département de l’Hérault veut un moratoire

Dans un jugement rendu le 28 janvier dernier, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val d’Oise) a annulé l’abrogation du permis de recherche d’hydrocarbures de Montélimar, dans le sud de la Drôme attribué en 2010 à deux sociétés du groupe Total.

CDHerault

La zone de recherche concernerait une grande partie des départements de la Drôme, de l’Ardèche et dans la région LRMP, ceux du Gard, de l’Aveyron, de la Lozère et de l’Hérault.

Rappelons que le gouvernement avait abrogé ce permis en octobre 2011, estimant que les sociétés de Total restaient floues, notamment sur l’emploi de la fracturation hydraulique, une technique interdite par la loi du 13 juin 2011.

La suite sur : http://infos-h24.fr/2016/02/26/feu-vert-pour-le-gaz-de-schiste-le-conseil-departement-de-lherault-veut-un-moratoire/

Les opposants appellent à manifester dimanche 28 février à Barjac, dans le Gard.

Les militants anti-gaz de schiste disent attendre 5 000 personnes, dimanche 28 février à Barjac (Gard). La décision du tribunal de Cergy-Pontoise, le 28 janvier, a redonné du tonus à des collectifs qui, de l’aveu d’un de leurs piliers, Sébastien Espagne, étaient « en veille » depuis quelques mois.

cenestpasfini

(suite…)

Tribune. Sabine Buis* et Fabrice Verdier sont tous deux députés socialistes engagés contre les projets d’exploration et d’exploitation de gaz et huile de schiste et concernés par la décision rendue fin janvier par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise relative à l’abrogation de l’annulation du permis de Montélimar. 
Ce dimanche 28 février, à Barjac, des personnes de tout horizon se réuniront une nouvelle fois pour dire définitivement non au pétrole et gaz de schiste avec pour slogan : « Ni ici, ni ailleurs. Ni aujourd’hui, ni demain. » L’ambiance sera la même : engagée, déterminée, positive et constructive.
Inutile de chercher un stéréotype, il n’existe pas. Tomber dans la caricature serait une erreur. Dimanche, « l’individu lambda » sera à Barjac. Cette mobilisation qui a pris naissance en 2010 suite à la délivrance en catimini des permis d’exploration de gaz de schiste, parmi lesquels celui de Montélimar, de Villeneuve de Berg ou bien encore de la plaine ou du bassin d’Alès, est exemplaire.
Exemplaire dans son fonctionnement, exemplaire dans son expertise, exemplaire dans sa démarche, exemplaire dans son efficacité. 

(suite…)

Se fondant sur un objectif de réduction de la part des énergies fossiles, le ministère de l’Écologie a fait appel du jugement du tribunal administratif de Cergy-Pontoise qui avait annulé l’abrogation d’un permis de recherche de gaz de schiste. Jugeant « essentielle » la motivation du ministère, l’auteur de cette tribune exhorte Ségolène Royal a aller plus loin encore, car de nombreux projets de recherche sont toujours en cours.

(suite…)

Les militants anti-gaz de schiste se mobilisent pour Barjac, le 28 février.

Ils sont à nouveau sur le pied de guerre. Cinq ans après la première grande manifestation de Villeneuve-sur-Berg (Ardèche, 15 000 personnes), quatre ans après celle de Saint-Christol-lès-Alès (5 000), les militants anti-gaz de schiste ont ressorti cette semaine les banderoles et les masques à gaz.

collectif Anduze

(suite…)

Notre exigence citoyenne concrète : le retrait du permis d’exploration de Montélimar

Total, quatrième géant pétrolier et gazier mondial, est le champion français toutes catégories de la pollution et de l’évasion fiscale. Il figure dans le top 50 mondial des émetteurs de CO2 et affiche un profit de 9,3 milliards d’euros en 2015, mais ne paie toujours pas d’impôt sur les sociétés en France où la multinationale est, soi-disant, « déficitaire ».

(suite…)