Articles Tagués ‘impacts sanitaires’

Voici une série d’articles assez complets de Marion Guérin avec texte, photos et enregistrements à l’appui sur la pollution minière des mines de Saint Félix de Pallières.

carte-01

(suite…)

Les gaz et pétroles de schiste, dans l’Etat de New York, ne pourront plus être prospectés. Le gouverneur démocrate de l’Etat, Andrew Cuomo, a annoncé mercredi 17 décembre y avoir définitivement interdit la fracturation hydraulique, rendant définitif le moratoire temporaire en place depuis cinq ans. Cette forme de forage étant hautement controversée, M. Cuomo a expliqué ne pas vouloir prendre de risques pour la santé de ses administrés.

(suite…)

Depuis les années 1960, le Nigeria est l’un des principaux terrains d’action des multinationales pétrolières occidentales. Leurs activités y ont entraîné un désastre environnemental de grande ampleur, qui laisse les communautés locales de plus en plus dépourvues de moyens de subsistance, ainsi qu’une explosion de violences. Les opérations de Total dans le territoire du peuple Egi ne semblent pas déroger à la règle. Si le géant français vante ses relations « cordiales » avec les populations environnantes, les témoignages recueillis sur le terrain racontent une tout autre histoire.

arton386

(suite…)

2310377183

Photo : falkirkherald.co.uk

Dart Energy a saisi le gouvernement écossais au sujet de sa demande de développer une production de gaz de charbon en couche ( méthane de houille -coalbed methane) dans le centre de l’Ecosse .

Les projets de la compagnie portent sur des sites d’extraction situées dans les zones Falkirk (11 sites) et de Stirling( 3 sites).

Le ministres écossais du Plan et de l’Environnement a annoncé que la demande de Dart Energy devra se soumettre à un examen approfondi.

Le développement du méthane de houille de Dart Energy à Airth ( Falkirk) est le projet d’extraction de gaz non conventionnel le plus avancé au Royaume-Uni. Il prévoit la création de 22 nouveaux puits, d’une installation de gaz et de traitement de l’eau ainsi qu’ un réseau de pipelines .

Le développement de ce projet ne prévoit pas d’ utiliser la technique de fracturation hydraulique, mais les impacts sanitaires et environnementaux de l’extraction de méthane de houille sont similaires à ceux de la fracturation du gaz de schiste.

Au cours de l’enquête publique qui s’est déroulée au printemps 2014, plus de 2.500 objections ont été déposées, avec les contributions de 9 conseils communautaires représentant plus de 70.000 personnes et de 2 autorités locales demandant au gouvernement écossais de refuser la demande.

Le Médiateur des services publics écossais étudie actuellement une plainte concernant la manière dont ont été instruits les 19 permis de construire. Dart Energy est en train d’être rachetée par la plus grande entreprise de fracturation au Royaume-Uni, IGAS, l’accord devrait être finalisé d’ici la fin de l’année.

Le porte parole des Amis de la Terre Ecosse a déclaré:

(suite…)

index

En Nouvelle-Écosse, une nouvelle étude sur la fracturation hydraulique recommande d’étudier davantage les risques de cette pratique sur la santé avant de l’autoriser dans la province.
Le Dr. Frank Atherton, qui a dirigé cette étude, estime qu’on ne dispose pas suffisamment d’information sur le procédé et les produits chimiques utilisés dans la fracturation.

Il conseille de lancer une étude à l’échelle provinciale sur les effets sanitaires de la fracturation hydraulique.
« Un des éléments clés, c’est que nous devons garder en tête ces incertitudes et vraiment penser à ce que nous pouvons faire pour progresser en Nouvelle-Écosse », a déclaré le Dr. Atherton.
Selon le médecin, la province doit prendre le temps de prévoir des politiques et programmes adéquats pour répondre à toutes sortes d’éventualités si elle décide d’approuver le développement de l’industrie.

En 2013, le gouvernement provincial a commandé une étude indépendante sur la fracturation hydraulique. L’exercice mené par le recteur de l’Université du Cap Breton, David Wheeler, consiste à rencontrer des communautés de la province et à présenter un rapport au gouvernement. Aucune date de publication n’a été avancée.

http://ici.radio-canada.ca/regions/atlantique/2014/06/17/003-fracturation-hydraulique-nouvelle-ecosse.shtml

images

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) présente aujourd’hui un rapport intitulé « Le pétrole de schiste, un pétrole vraiment pas comme les autres» afin de faire la lumière sur ce qui caractérise ce type de pétrole et alerter la population et les éluEs sur les dangers liés à son exploitation si le Québec va de l’avant avec certains projets en cours.

«Faussement présenté comme une merveille économique et un gage d’indépendance énergétique, l’envers de la médaille du pétrole de schiste comporte des impacts environnementaux très préoccupants notamment en termes de pollution de l’air et de gaz à effet de serre. De plus, et cela devrait suffire à stopper tous les projets à l’étude : le pétrole de schiste fera de nous des otages des hydrocarbures pour des décennies, au moment même où nous devons nous en libérer dans un contexte de lutte aux bouleversements climatiques» a rappelé André Bélisle, président de l’AQLPA.

« Le pétrole de schiste n’est pas un pétrole comme les autres. C’est un pétrole non conventionnel qu’on extrait à grands coups de fracturation hydraulique, ce qui engendre des impacts environnementaux et sanitaires immenses et irréversibles. Avec ce rapport, nous démontrons ce qu’est réellement le pétrole de schiste pour éviter au Québec de s’aventurer dans une activité industrielle lourde de conséquences. D’autant plus qu’ici, le pétrole de schiste remplacerait des pétroles moins polluants, comme celui de l’Algérie, ce qui est loin d’être une avancée au point de vue environnemental, bien au contraire» a précisé Sophie-Anne Legendre, analyste à l’AQLPA.

En savoir plus http://www.aqlpa.com/actualites/le-petrole-de-schiste-un-petrole-vraiment-pas-comme-les-autres

Consulter le rapport complet
http://www.aqlpa.com/sites/default/files/publications-aqlpa/petroledeschiste_rapportaqlpa_juin2014.pdf

Les professionnels de la santé de l’ Etat de New York ont publié ce 29 mai 2014 une lettre, signée par plus de 250 médecins, scientifiques et organismes de santé demandant au Gouverneur de l’ Etat de New York, Cuomo, de prendre un moratoire de 3 à 5 ans sur la fracturation hydraulique au regard de l’existence de preuves scientifiques qui attestent des dommages causés par l’utilisation de la fracturation sur la santé des populations

La lettre elle-même évoque l’ examen par les pairs de toute la littérature scientifique qui décrit les effets de la fracturation hydraulique sur la santé .

Télécharger la lettre : http://concernedhealthny.org/wp-content/uploads/2014/05/Medical-Experts-to-Governor-Cuomo-May-29FINAL.pdf

Source : Sandra Steingraber, Département des études de l’environnement et des sciences , Ithaca College , Ithaca, New York

Sandra Steingraber est une biologiste et une écologiste américaine internationalement reconnue. Elle travaille sur les risques environnementaux menaçant la santé publique.
Elle est co-fondatrice de New Yorkers Against Fracking, de Concerned Health Professionals of New York et consultante scientifique pour Americans Against Fracking

Une base de données de citations complètes sur les effets de la fracturation hydraulique sur la santé a été établie par des médecins, des scientifiques et des ingénieurs : http://psehealthyenergy.org

New-Yorkais contre le Fracking: http://nyagainstfracking.org

Professionnels de la santé de New York: http://concernedhealthny.org

Américains contre le  Fracking: http://www.americansagainstfracking.org/