Articles Tagués ‘Rhône-Alpes’

La région Auvergne Rhône-Alpes vient d’adopter un vœu rappelant son opposition aux gaz de schiste. L’initiative vient de Corinne Morel-Darleux s’appuyant sur les groupes de l’opposition et des récentes déclaration du président de région Laurent Wauquiez.

ARA (suite…)

Madame la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie

Objet: Demande de rejet du PERH dit Permis des Moussières
Départements de l’Ain, du Jura, de la Savoie et de la Haute-Savoie

Arenthon le 14/10/2014

Madame la Ministre,

Nous constatons avec regret que notre courrier du 28 mai dernier est resté sans réponse de votre part.

Nous vous rappelons donc que le permis des Moussières, ayant été octroyé le 4 mars 2008 pour 5 ans et une demande de prolongation ayant été enregistrée le 2 novembre 2012, une décision aurait du être prise dans les quinze mois suivant la fin de la première période, soit avant juin 2014 .

Or en dépit de l’avis défavorable de Monsieur le Préfet de l’Ain, coordonnateur de l’instruction de ces dossiers pour l’Ain, la Savoie et la Haute-Savoie, et qui suivait en cela l’avis technique de la DREAL Rhône-Alpes, aucune confirmation de la fin de ce permis n’a été émise par les services centraux de votre ministère.

S’appuyant sur ce silence, la société Celtique Petroleum, se livre sur le terrain à un lobbying agressif, essayant même de dresser les citoyens et les élus les uns contre les autres, menaçant ainsi l’ordre public.
Le permis de Gex, qui concerne aussi notre région, est également arrivé à échéance en mai 2004, mais le groupe eCorp qui le détient a demandé une « prolongation exceptionnelle » de 3 ans sans justification apparente. Ici aussi, la DREAL et le Préfet de l’Ain ont donné un avis défavorable au permis de Gex Sud, qui n’est que l’extension de celui de Gex. Il est pour nous incompréhensible que cette demande de prolongation n’ait pas encore été rejetée par votre ministère.

Nous vous demandons donc à nouveau solennellement de prendre sans plus attendre les arrêtés de rejet des demandes de prolongation des permis des Moussières et de Gex, ainsi que de rejet des demandes de permis de Gex Sud et de Blyes.

Dans cette attente, veuillez recevoir, Madame la Ministre, nos salutations citoyennes.

Le bureau de l’Association

http://stopgazdeschiste.org/2014/10/14/rhone-alpes-lettre-demande-rejet-segolene-royal-permis-petrole-gaz-schiste-moussieres-gex-sud-blyes/

code-minier_zoom

Les élus écologistes de Rhône-Alpes, rejoints par le reste de la majorité, ont déposé un vœu pour que le code minier soit réformé. Les élus EELV estiment que les groupes pétroliers ont compris les opportunités offertes par une situation flottante juridique flottante pour déposer de nouvelles demandes de permis de prospection.

Une demande de prospection de gaz conventionnel est actuellement à l’étude au beau milieu du parc naturel régional du Lubéron, à la frontière de notre région Rhône-Alpes.
Pour EELV, le code minier doit désormais garantir   »  une information claire et le plus en amont possible des zones de prospection, des ressources recherchées, des techniques d’exploration et d’exploitation, ainsi que le montage financier des projets. Les acteurs du territoire concernés doivent être associés dans une concertation au travers d’une procédure dite du « groupement momentané d’enquête ».

La Région doit mettre en place des schémas régionaux d’orientation des activités minières articulés avec les autres schémas régionaux : climat air énergie, cohérence écologique, gestion de l’eau … Pour EELV,  les collectivités concernées doivent être impliquées dans la fiscalité minière et l’après mine.

http://www.enviscope.com/environnement/gaz-de-schistes-un-voeu-de-la-majorite-de-rhone-alpes-pour-changer-le-code-minier/23471

Corcelles. Le premier round d’une mobilisation qui devrait prendre de l’ampleur dans les prochaines semaines a été gagné par le collectif haut bugiste qui a renseigné les habitants sur les risques liés aux forages pétroliers. (suite…)